Pillage et caillassage à Brétigny : Le Point publie un document "exclusif" des CRS
enquête

Pillage et caillassage à Brétigny : Le Point publie un document "exclusif" des CRS

... mais ils ne sont arrivés qu'1h30 après les premières scènes décrites

Réservé à nos abonné.e.s
Que s'est-il passé dans les minutes qui ont suivi le déraillement du train Paris-Limoges en gare de Brétigny-sur-Orge ? Pour certains, des victimes ont été dépouillées et des forces de l'ordre ont été caillassées par des individus "venus des quartiers voisins". Pour d'autres, il n'y a eu que des "actes isolés" et aucun pillage. Une semaine après la catastrophe, Le Point relance la polémique avec un "document exclusif" émanant de la direction centrale des CRS. Sauf que ces derniers seraient arrivés bien après les "pillages" présumés. Retour sur la chronologie de la soirée du 12 juillet.

"Des scènes de vol et de caillassage ont bien eu lieu". Une semaine après l'accident ferroviaire de Bretigny-sur-Orge, Lepoint.fr s'est procuré un document "exclusif" censé prouver qu'il y a bien eu des "jets de projectiles" et des "vols sur les victimes du déraillement du train". D'après ce document "confidentiel" de la direction centrale des compagnies républicaines de sécurité (DCCRS), à l'arrivée des deux sections de la CRS 37-Strasbourg venues de la zone de Meaux, les CRS ont dû "repousser des individus, venus des quartiers voisins, qui gênaient la progression des véhicules de secours en leur jetant des projectiles". Pire : "Certains de ...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.