#PasDeVague : le hashtag du ras-le-bol...
article

#PasDeVague : le hashtag du ras-le-bol...

... récupéré par le syndicat enseignant le plus à droite

Réservé à nos abonné.e.s
20 000 tweets en quarante-huit heures ! Avec #PasDeVague, les enseignant.es racontent ce qu'ils et elles vivent comme un abandon de leur hiérarchie après l'événement de Créteil. Côté syndicats, on est resté à bonne distance de ce mouvement spontané... sauf le SNALC, classé à droite, qui a retweeté frénétiquement et occupé les plateaux télé.

Il fait réagir les profs, et, en partie, les syndicats enseignants… "il", c'est le mot-clé #PasDeVague, né le week-end dernier après la diffusion par de nombreux médias d'une vidéo montrant une professeure menacée par un lycéen tenant une arme factice (voir notre encadré ci-dessous). L'affaire, révélée par Le Parisien le 20 octobre, deux jours après les faits, a fait naître plus de 20 000 tweets en quarante-huit heures, hissant le mot-clé en haut des tendances Twitter . Un mot-clé qui va, pour certains, jusqu'à "briser une omerta", en permettant aux professeur.es d’exprimer la manière dont ils et elles se sentent parfois abandonné.es par leur hiérarchie lorsqu'ils leur signalent des problèmes avec les élèves.

Il vous reste 90% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.