Pas de grève lundi : Libé va continuer à évoquer la crise de Libé
Éconautes
Éconautes
reportage

Pas de grève lundi : Libé va continuer à évoquer la crise de Libé

L'AG dominicale, où les journalistes se sont découverts salariés

Réservé à nos abonné.e.s
Pas de nouvelle grève à Libé. Seule décision prise à l’unisson suite à l’Assemblée générale qui s’est tenue ce dimanche 9 février : poursuivre la rédaction d'articles sur la situation, comme samedi. Pour le reste, aucune stratégie n’est encore décidée. Le coup de massue porté par les actionnaires n'est pas digéré. Un coup en deux temps : la publication de leur projet de déménager la rédaction à Bagnolet et transformer les locaux actuels en "un Flore du XXIe siècle" puis le mail injurieux du principal actionnaire, le promoteur immobilier Bruno Ledoux, rendu public sur le site de BFMTV. Un mail incendiaire qui entend "rendre ringards ces esprits étriqués". La guerre est déclarée.

Finalement, ce fut calme. Il est vrai qu'on était dimanche, et que plusieurs salariés avaient amené enfants et, parfois, biberons. Deux heures durant, près de 200 salariés selon l'AFP, une grosse centaine selon les comptages d'@si -sur les 258 – ont discuté à huis-clos, les confrères présents n’ayant pas été invités à participer. De l'autre côté de la paroi de verre, une dizaine de journalistes, France inter, France culture, RTL, les Inrocks, l’Humanité, Télérama. Et bien sûr l’AFP. Nous suivions les mouvements de lèvres et les gestes parfois grandiloquents derrière le hublo...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.