Panique au Bruni-palace : le méchant livre n'était pas celui qu'on croyait
article

Panique au Bruni-palace : le méchant livre n'était pas celui qu'on croyait

Carla, ses "space cakes", et ses rapports de police

Réservé à nos abonné.e.s
Panique à l'Elysée ! On va enfin tout savoir sur la "vie secrète" de "la femme aux deux visages", celle qui "intrigue, fascine, dérange". Encore des révélations sur Bettencourt ? Raté ! C'est Carla Bruni. Flammarion vient de publier une biographie non autorisée (donc forcément féroce) de la colocataire de l'Elysée. La journaliste Besma Lahouri, connue pour avoir taclé Zidane dans un précédent ouvrage, a enquêté pendant un an pour réaliser ce portrait. Et elle a acquis une certitude : "la Carla que les Français voient n'est pas la vraie". Oh mon dieu !

Selon Marianne, qui se partage les bonnes feuilles avec un autre hebdomadaire d'investigation (Point de Vue), l'Elysée a tout fait pour "étouffer" ce brûlot intitulé Carla, une vie secrète. Le pouvoir serait tellement à cran que l'Elysée aurait favorisé la publication au même moment d'une autre biographie, beaucoup plus complaisante, sous la plume d'Yves Derai et de Michaël Darmon et dont Le Point publie les bonnes feuilles cette semaine.


Dans cette guerre éditoriale, les rôles seraient donc bien définis : Flammarion et Marianne (les méchants) affrontent Le Point et Les Editions du Moment (les gentils). Surprise : le livre ...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.