OGM cancérigènes : l'étude choc déclenche les critiques
article

OGM cancérigènes : l'étude choc déclenche les critiques

Entre vieilles casseroles et vraies questions, Séralini dans la ligne de mire

Réservé à nos abonné.e.s
Il fallait s'y attendre. Après la "bombe médiatique", les critiques pleuvent. La presse américaine évoque l'étude française, publiée mercredi 19 septembre, sur le danger d'un maïs OGM Monsanto, qui provoquerait un nombre élevé de tumeurs sur les rats. Les journaux soulignent les limites de l'étude, et la réputation controversée de son auteur, Gilles-Eric Séralini. Mais derrière les critiques, se profile aussi l'éternelle bataille entre pro- et anti-OGM.

Une "bombe à fragmentation" ? Tout a été fait pour que l'étude menée par Gilles-Eric Séralini (professeur de biologie moléculaire à l'Université de Caen) sur la dangerosité du maïs OGM fasse grand bruit : une publication dans une revue scientifique américaine, Food and Chemical Toxicology, suivie de deux livres et d'un film plein d'images choc. Le "service après vente" a aussi été effectué à la télévision.

Séralini était notamment l'invité du Grand journal dès le 19 septembre picto

Séralini au Grand journal

Mais l'étude fait surtout tant de bruit en raison de ses conclusions alarmantes : apr&egrave...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.