Offensive de pub de Leclerc sur les prix des médicaments
enquête

Offensive de pub de Leclerc sur les prix des médicaments

(en essayant de profiter du week-end du CSA)

Réservé à nos abonné.e.s
Michel-Edouard Leclerc continue à taper sur les prix, dans sa communication du moins.

Michel-Edouard Leclerc continue à taper sur les prix, dans sa communication du moins.

Après avoir bataillé pour avoir le droit de vendre de l'essence ou menacé d'excommunier la Vache qui rit, trop chère, de ses rayons, le bouillant patron des centre E.Leclerc s'attaque désormais aux médicaments.

Jeudi 3 avril, il a assuré que si le gouvernement autorisait les hypermarchés à vendre les "médicaments à prescription facultative" (comme l'aspirine ou l'imodium), il les vendrait 25% moins chers qu'en pharmacie. Et comme toujours chez Leclerc, pour appuyer ses dires, il a commandé une publicité.


Regardez-la, le site du Point l'a diffusée sur...

Il vous reste 76% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Les petits ménages de Stéphane Soumier (BFMBusiness)

Agent d'ambiance chez Leclerc et animateur chez Orange

Enquête dans un abattoir : censure express de Leclerc ?

Un livre retiré (puis remis) à la vente sur le site du distributeur

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.