Netflix, Amazon et Spotify, ou l'algorithme comme argument de com'
article

Netflix, Amazon et Spotify, ou l'algorithme comme argument de com'

Dans le secret des "recommandations culturelles" (Episode 3)

Réservé à nos abonné.e.s
La "recommandation personnalisée", avenir de la culture ? Sur Internet, il n’y a plus seulement les Gafa, acronyme qui regroupe les géants Google, Apple, Facebook et Amazon. Place désormais aux ASNS : Amazon, toujours là, mais aussi Spotify (streaming musical), Netflix (streaming films et séries), et Steam (plateforme de distribution de jeux vidéo). Leur point commun ? "Les données sont au cœur des modèles économiques" avance la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés (CNIL). À la différence de Facebook, bien en peine lorsqu’il s’agit de parler de son algorithme, ou des initiatives de fichage qui avancent masquées, les ASNS font de leurs algorithmes un argument de communication et donc de vente. Troisième volet de notre série sur les algorithmes.

Des playlists "personnalisées selon vos goûts musicaux", des "achats recommandés" ou des "films sélectionnés pour vous" : les géants de l’industrie culturelle sur Internet savent-ils désormais mieux que vous ce que vous voulez ? Regroupés par la Cnil sous l’acronyme ASNS pour Amazon, Spotify (streaming musical), Netflix (streaming de films et séries), et Steam (plateforme de distribution de jeux vidéo), ces entreprises veulent accompagner voire devancer les choix des internautes.

nouveau media

Capture Deezer

"Grâce à la toute-puissance de leurs algorithmes de prédiction et de recommandation basés sur l'exploitation des données personnelles...

Il vous reste 97% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.