Municipales : Rémi Gaillard sème la zizanie à F3 Montpellier
article

Municipales : Rémi Gaillard sème la zizanie à F3 Montpellier

Réservé à nos abonné.e.s
Contre l’avis de la rédaction de France 3 Occitanie, le rédacteur en chef a imposé un débat à quatre candidats alors que la commune compte 14 prétendants, dont beaucoup sont au coude-à-coude dans les sondages. Le vidéaste et humoriste Rémi Gaillard, candidat à l'élection, a protesté... et le débat a finalement été annulé. Récit.

Jusqu’au matin du mercredi 11 mars, en apparence, tout allait bien pour France 3 Occitanie. Suivant les consignes ambitieuses décidées par France Télévisions, qui propose via France 3 plus de 300 débats entre candidats aux élections municipales, la chaîne s’apprêtait à diffuser le soir même un direct réunissant 4 des 14 candidats aux élections de Montpellier. Mais l’un des exclus de cette émission, le vidéaste et humoriste Rémi Gaillard, au célèbre slogan "C'est en faisant n'importe quoi qu'on devient n'importe qui", candidat alors crédité de 9 % d’intentions de vote dans le dernier sondage, a fait voler en éclat le calme apparent. Sur les réseaux sociaux, il a diffusé l’enregistrement d’un coup de téléphone passé à l’un des rédacteurs en ...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.