Rémi Gaillard, celui dont on ne doit pas prononcer le nom (sur France 2)
article

Rémi Gaillard, celui dont on ne doit pas prononcer le nom (sur France 2)

"On s'est engagés auprès de France 2 à ne pas faire de polémique autour de Rémi Gaillard"

Réservé à nos abonné.e.s
Dans l'émission de témoignage "Ça commence aujourd'hui", un ancien sans-abri invité pour raconter son parcours a souhaité remercier l'humoriste Rémi Gaillard pour son aide. Mais la réalisatrice de l'émission lui a interdit de le faire en plateau, arguant d'une obligation issue de France 2. Après notre appel, l'émission décide de démentir publiquement plutôt que d'expliquer cette pratique pourtant formulée de manière explicite dans l'enregistrement de l'appel que nous avons obtenu. Pourquoi le nom de Rémi Gaillard est-il imprononçable chez France Télévisions ? Enquête.

C'est en faisant n'importe quoi qu'on devient n'importe qui, répète à l'envi le vidéaste et humoriste Rémi Gaillard. Chez France Télévisions, peut-être faudrait-il instaurer un nouveau slogan : "C'est en essayant de censurer une polémique qu'on se retrouve avec un effet Streisand sur les bras." Le 10 janvier, l'émission Ça commence aujourd'hui, présentée par Faustine Bollaert et diffusée sur France 2, invitait plusieurs jeunes qui ont été sans-abri et se sont "sortis de la rue", pour raconter leurs parcours. Parmi eux, Pierre-Alain de Piccoli, dit "Pierrot de la lune" ou plus simplement "Pierrot" (sa préférence, que nous utiliserons dans cet article). Le jeune homme de 25 ans a vécu trois ans dans la rue à Montpellier avec sa...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.