Morandini : campagne sur twitter contre les annonceurs de ses sites
Brève

Morandini : campagne sur twitter contre les annonceurs de ses sites

Depuis plusieurs jours, les annonceurs désertent les plages publicitaires de l'émission de Morandini sur iTELE, ne voulant plus être associés à l'animateur, mis en examen pour corruption de mineurs aggravée dans l'affaire des castings douteux. En revanche, sur son site internet...

Et maintenant JeanMarcMorandini.com ? Après avoir listé et interpellé différentes marques sur le réseau, dont la marque de jus de fruit Innocent qui avait ensuite décidé de retirer ses budgets pub sur le créneau de l'émission de Morandini, le compte Twitter "Protection Enfance" a récidivé, s'intéressant cette fois au site de l'animateur.

nouveau media

Car si, sur iTELE, les annonceurs ne souhaitent plus apparaître, depuis le 19 octobre, dans le Morandini Live ! (Axa, Peugeot et La Banque Populaire ont annoncé qu'elles ne voulaient plus être associées à Morandini), la publicité n'a pas diminué sur le site médias de l'animateur, tout comme sur sa déclinaison "Santé". Le compte Twitter "Protection Enfance" le démontre, capture d'écrans très graphiques à l'appui :

nouveau media
nouveau media
nouveau media

Le compte Twitter "Protection enfance" ne s'est pas contenté de se balader sur les différents sites de Morandini. Ce compte, initiative individuelle qui ne reflète pas une association de protection de l'enfance, a également listé les différentes régies pub qui s'occupaient de placer les annonceurs sur les sites de l'animateur, et donné leur numéro de téléphone pour que les internautes puissent les interpeller :

nouveau media

A l'heure où nous écrivons ces lignes, deux des régies concernées, Sublime Skinz et Ligatus, ont répondu, déclarant que le site de Morandini avait été retiré leur réseau. "Aucune publicité de nos annonceurs n'y est plus diffusée", affirment les deux régies (voir ci-dessous). Le début d'une nouvelle désertion ?

nouveau media
nouveau media
Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.