Maison "squattée" : retour sur un fiasco, malaise au "Parisien"
article

Maison "squattée" : retour sur un fiasco, malaise au "Parisien"

Réservé à nos abonné.e.s
En juin dans une vidéo et un article du "Parisien", un couple d'acheteurs prétendait avoir découvert des squatteurs après avoir acheté une maison à Ollainville (Essonne). La vidéo devient virale, le ministre de l'Intérieur appuie le couple… qui avait en fait connaissance de la présence d'occupants. Un élément absent de la vidéo. Avec à la clé des violences envers la famille occupant la maison, elle-même victime d'une escroquerie. Retour sur un fiasco journalistique dont la rédaction du quotidien refuse d'assumer totalement la responsabilité.

"Élodie et Laurent ont acheté une maison à Ollainville (Essonne) en mai dernier. Alors qu'ils devaient emménager, ils ont eu la très mauvaise surprise de constater qu'elle était squattée par une famille avec quatre enfants. Une longue procédure s'engage pour récupérer le bien." Le 8 juin dernier, à la veille des élections législatives, le Parisien publie un article et une vidéo sur un couple qui "ne peut pas emménager dans sa nouvelle maison squattée par une famille". La vidéo devient rapidement virale, menant à une réaction du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, à une expulsion ordonnée par la préfecture de l'Essonne, et à des violences envers la famille pointée du doigt par les acheteurs dont le récit avait été relayé par l...

Il vous reste 96% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.