Lycée Bergson/ police : "usage de la force disproportionnée"
Brève Vidéo

Lycée Bergson/ police : "usage de la force disproportionnée"

En mars 2016, en marge des manifestations contre la loi travail, un lycéen avait reçu un coup de poing en plein visage de la part d'un policier. La vidéo avait enflammé les réseaux sociaux. Lors des enquêtes réalisées par l'inspection générale de la police nationale (IGPN), le policier a reconnu avoir usé à tort d'une force disproportionnée.



Jeudi 24 mars, lycée Henri-Bergson dans le XIXe arrondissement de Paris. 200 élèves bloquent l'entrée de leur lycée pour protester contre le projet de loi travail. Vers 10h, les forces de l'ordre interviennent pour disperser les lycéens. Un adolescent de 15 ans, qui semblait maîtrisé et n'opposait aucune résistance, reçoit un violent coup de poing au visage. Filmée par un téléphone de l'autre côté de la rue, postée sur Youtube dans la foulée, la scène est vue plus de 2 millions de fois.

La police des polices, saisie dès le lendemain par le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a depuis rendu son rapport, auquel Libération a eu accès. Interrogé dans l'enquête, le policier auteur du coup de poing tente d'abord de justifier son geste en invoquant un contexte "dangereux" et un peu de malchance. "Lorsque mon bras s’est lancé, la tête s’est baissée et c’était trop tard pour s’arrêter". Puis reconnaît son erreur. "A l’issue de nouvelles auditions, le gardien de la paix reconnaissait […] avoir usé à tort d’une force disproportionnée", conclut l'IGPN.

Après la clôture des enquêtes, le Parquet de Paris a décidé de renvoyer le policier en correctionnelle pour violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique. Il sera jugé le 10 novembre.

L'occasion de relire notre enquête : "Loi travail : comment la police perd la bataille des images" et de (re)voir notre émission : "Manifs : «on laisse pourrir pour inciter à la violence»"

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.