Longuet contre les "états d'âme" militaires dans la presse
Brève

Longuet contre les "états d'âme" militaires dans la presse

"L'armée est la grande muette dans notre société. Ce n'est pas simplement une tradition, c'est un devoir et j'ajoute un devoir républicain. L'armée est là pour exécuter la politique que veut la Nation telle que l'exprime et lui en donne les moyens le Parlement", a déclaré le ministre de la Défense Gérard Longuet à l'Assemblée Nationale aujourd'hui, en réponse à une question d'un député UMP sur un article du Figaro.

Longuet réagissait à un article publié aujourd'hui par Le Figaro, qui assurait que "la réduction des budgets de défense, aggravée par le coût des guerres en Libye et en Afghanistan, alimente les états d'âme des officiers et des soldats".

L'article donnait la parole à plusieurs militaires, anonymes ou non. Il citait aussi le texte du colonel Michel Goya, membre de l’Institut de recherche stratégique de l’École militaire : "Les armées françaises sont atteintes de mélancolie. Rien pour l’instant qui affecte la capacité à remplir efficacement les missions données, mais cela ne peut cependant manquer d’inquiéter."

Le Figaro mercredi 22 juin 2011 picto


Ces témoignages ne plaisent donc pas à Longuet, qui estime que l'armée doit se taire : "Il est donc parfaitement déloyal de prétendre parler en son nom et d'organiser un étalage d'états d'âme qui ne correspond en rien de surcroît au sentiment de fierté que nos compatriotes qui servent les armes de la France ressentent, au moment même où, engagés sur des théâtres extérieurs, ils ont la certitude de participer à une belle tradition et de porter haut l'image de notre pays."


Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.