Les assises de Strasbourg excluent les journalistes... sauf un
article

Les assises de Strasbourg excluent les journalistes... sauf un

Réservé à nos abonné.e.s
La cour d'assises de Strasbourg a accordé aux parties civiles le huis clos dans une affaire de violences sexuelles sur mineurs, tout en dérogeant à la règle pour un journaliste des "Dernières nouvelles d'Alsace", le quotidien régional. Indignation des journalistes et médias exclus. Ils dénoncent cette décision inédite, comme l'Association de la presse judiciaire et le SNJ, principal syndicat de journalistes.

Les médias présents à l'audience d'un procès pourraient-ils être à l'avenir triés sur le volet par la justice ? La décision prise le 3 octobre par la cour d'assises de Strasbourg est, de mémoire journalistique, une première dans l'histoire judiciaire récente. Alors que s'ouvrait le procès de Jean-Christophe Karcher, accusé de dizaines d'agressions sexuelles et de trois viols sur mineur·es, les avocats des parties civiles ont demandé le huis clos pour ce procès qui doit durer 15 jours. Elles en ont le droit lorsque l'affaire jugée concerne des victimes mineures. Mais alors que la presse, venue en nombre pour une affaire de cette importance, s'attendait à un huis clos classique, c'est-à-dire sans journalistes, surprise sur les bancs : le...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Faits divers : le poids des mots et le yo-yo des émotions

"Monsieur" ou "individu" ? "Bagarre" ou "barbarie" ?

Médiatisation : pourquoi ce drame-ci et pas celui-là ?

On connaît Thomas, tué à Crépol, mais qui est donc Loane, tuée à Toulouse ?

TF1, France 2 : 29 heures de JT, 5 minutes pour les Gazaoui·es

Depuis une dizaine de jours, seul le 20 h de France 2 a consacré quelques minutes au sort des civil·es à Gaza

Voir aussi

Ne pas manquer

DÉCOUVRIR NOS FORMULES D'ABONNEMENT SANS ENGAGEMENT

(Conditions générales d'utilisation et de vente)
Pourquoi s'abonner ?
  • Accès illimité à tous nos articles, chroniques et émissions
  • Téléchargement des émissions en MP3 ou MP4
  • Partage d'un contenu à ses proches gratuitement chaque semaine
  • Vote pour choisir les contenus en accès gratuit chaque jeudi
  • Sans engagement
Devenir
Asinaute

5 € / mois
ou 50 € / an

Je m'abonne
Asinaute
Généreux

10 € / mois
ou 100 € / an

Je m'abonne
Asinaute
en galère

2 € / mois
ou 22 € / an

Je m'abonne
Abonnement
« cadeau »


50 € / an

J'offre ASI

Professionnels et collectivités, retrouvez vos offres dédiées ici

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.