Le Monde : comment les dessins, les titres et...le directeur ont milité pour Royal
article

Le Monde : comment les dessins, les titres et...le directeur ont milité pour Royal

Du rôle des pachydermes dans l'éditorial politique

Réservé à nos abonné.e.s
Pendant le mois de novembre 2008, Ségolène Royal a été omniprésente dans les titres des articles du Monde consacrés au PS, généralement de manière positive, porteuse "d'avenir" et de "renouveau", tandis qu'Aubry était absente ou caricaturée en éléphant, représentant le passé.

Les lecteurs du Monde l'ont constaté, et la médiatrice du Monde leur répond, tandis qu'Eric Fottorino le patron du journal semble assumer ce choix.

Un titre à la Une du Monde daté du 30 novembre annonce la chronique de la médiatrice "Ségolène et nous", qui pose la question "comme la plupart des médias, Le Monde a-t-il injustement favorisé Ségolène Royal aux dépens de sa rivale, Martine Aubry ? "

"Les caricatures de Plantu, pendant le scrutin final, ont créé un effet de sens. «Ses deux caricatures de Martine Aubry en pachyderme sont insupportables pour la femme qu'elle est, et s'inscrivaient beaucoup trop bien dans la campagne m...

Il vous reste 90% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Sous-marins : les médias à la remorque de leurs gouvernements

Les médias français crient à la trahison, la presse US se frotte les mains, etc

Renault : Royal cale dans sa com'

Comment l'action du constructeur a chuté après la publication d'un tract CGT

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.