Le cache-cache des djihadistes sur Twitter
enquête

Le cache-cache des djihadistes sur Twitter

"Twitter pourrait, s'il le souhaitait, empêcher l'accès aux militants pro-EI"

Réservé à nos abonné.e.s
Comment l'Etat islamique a-t-il réagi depuis que Twitter supprime massivement ses comptes de propagande djihadiste ? Deux chercheurs américains ont publié le 20 mars leur enquête "Le recensement de l'Etat Islamique sur Twitter", première du genre à se pencher sur des milliers de comptes. Leurs résultats remettent en cause la politique du réseau social américain, et révèlent une stratégie particulièrement élaborée de l'Etat Islamique, entre comptes privés et comptes jetables.

"Le recensement de l’Etat Islamique sur Twitter" : c'est la tâche à laquelle se sont attelés les chercheurs américains J.M. Berger et Jonathon Morgan dans une longue étude réalisée entre septembre et décembre 2014. En analysant les données de plusieurs dizaines de milliers de comptes Twitter utilisés par des sympathisants de l’organisation Etat Islamique (EI), ils pointent du doigt une réorganisation mise en place par les djihadistes pour éviter toute censure, rapporte Le Monde.

Illustration d'un réseau djihadiste sur Twitter (Etude Brookings Project on U.S. Relations with the Islamic World)

Cette nouvelle stratégie repose sur deux...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.