L'assemblée rejette un "amendement Zemmour"
article

L'assemblée rejette un "amendement Zemmour"

Réservé à nos abonné.e.s
Un député de la majorité souhaitait que les chaînes qui invitent un intervenant condamné pour incitation à la haine soient obligés de l'afficher à l'antenne. La droite y a vu un "amendement Zemmour" et l'a rejeté, de concert avec une partie de la majorité.

Faudrait-il afficher les condamnations des habitués des plateaux télé ? C'est ce que proposait, dans un amendement au projet de loi "confortant les principes de la République" (ex-loi séparatisme) le député M'Jid El Guerrab, élu du groupe Agir Ensemble, lié à la majorité LREM. L'amendement a finalement été rejeté. Il proposait précisément que les chaînes de télévision invitant des personnes condamnées moins de deux mois auparavant pour des propos incitant à la haine par voie de presse ou par publication en ligne (tels que définis par l'article à l'article 24 de la loi du 18 juillet 1881) puissent être obligées d'en informer leur téléspectateurs. Dans le texte, l'amendement proposait que soit offerte aux juges la possibilité d'ajouter "...

Il vous reste 84% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.