22
Commentaires

L'assemblée rejette un "amendement Zemmour"

Un député de la majorité souhaitait que les chaînes qui invitent un intervenant condamné pour incitation à la haine soient obligés de l'afficher à l'antenne. La droite y a vu un "amendement Zemmour" et l'a rejeté, de concert avec une partie de la majorité.

Commentaires préférés des abonnés

Qu'ils aient immédiatement pensé que l'amendement ciblait Zemmour est la preuve qu'ils sont parfaitement conscients que ledit Zemmour est un semeur de haine. Et, à l'évidence, ils n'ont aucun problème avec ça, s'ils ne soutiennent pas carrément "ses (...)

Et pourquoi ne pas prolonger l'esprit de cette loi en précisant que tel ou tel économiste invité à analyser une situation économique  à un lien avec un bureau de conseil, une firme... pour qui il est rémunéré. Dans ces émissions où il est invité(...)

J'ai une pensée pour la jeune femme sur la photo, la journaliste qui anime cette émission,  plutôt jeune, un peu basanée, femme... personne type des cibles quotidienne de Z... et quand bien même elle ne serait pas la cible, lui donner la parole (...)

Derniers commentaires

J'attends, avec une certaine délectation morbide, un projet de loi obligeant à afficher son appartenance passée à quelques groupes, amicales, comités de soutien, compagnonnages de route, de polpotards génocidaires, thuriféraires mao de la Révolution Culturelle, groupies trotskardes du massacreur de Cronstadt...Avant d'être obligé d'afficher vos choix philosophiques, vos tenues vestimentaires, vos gouts musicaux: les miens étant résolument ultra-minoritaires, je suis pas chaud pour me tisser mon bâillon, forger mes menottes, ni de me coudre une cible sur mon treillis bariolé, ou mon T-shirt "Viva la Muerte...Des autres!".

Vouloir censurer un Zemmour, c'est vouloir faire croire qu'on peut devenir, suivant la doxa actuelle, raciste, machiste, terros, ou faire SupdeCo à l'insu de son plein grès, en écoutant un gland à la télé, ou en lisant Mein Kampf...La réalité, c'est que 84% des boches disaient YA en 34, comme vous étiez 66% à voter Macron "pour s'épargner le fascisme"!

Depuis, sans lectures pernicieuses, ni écoutages néfastes, nous vivons sous couvre-feu éternel, affublé d'un masque obligatoirement commercial, privés de bibliothèques, interdits de plaisirs, repentants-pénitents à demeure pour, ça va de soi, votre bonheur, votre santé, et le tout assorti de pensées saines  et raisonnables, totalement dépourvues d'un soupçon de responsabilité sur ce qui pourrait arriver!

Décidément, le chemin des enfers est peut-être pavé de bonnes intentions, mais pour ce qui de l'autoroute vers le paradis, y a pas photo, c'est total macadamisé de mauvaises...En fait, vous avez le monde que vous méritez: Dieu existe peut-être, après tout.

Et pourquoi ne pas prolonger l'esprit de cette loi en précisant que tel ou tel économiste invité à analyser une situation économique  à un lien avec un bureau de conseil, une firme... pour qui il est rémunéré. Dans ces émissions où il est invité il est présenté comme universitaire, point.

En fait, le problème de cet amendement, c'est il était probablement trop restrictif...

Une loi, c'est insuffisant !


Pour soulager les crises de zemmouroides , il semble que le marron d'Inde soit efficace.


Mais la maladie reste contagieuse, comme la peste.  Qui trouvera le vaccin ?

Qu'ils aient immédiatement pensé que l'amendement ciblait Zemmour est la preuve qu'ils sont parfaitement conscients que ledit Zemmour est un semeur de haine. Et, à l'évidence, ils n'ont aucun problème avec ça, s'ils ne soutiennent pas carrément "ses semailles".

J'ai une pensée pour la jeune femme sur la photo, la journaliste qui anime cette émission,  plutôt jeune, un peu basanée, femme... personne type des cibles quotidienne de Z... et quand bien même elle ne serait pas la cible, lui donner la parole pour qu'il débite ses conneries chaque jours... cela doit être épuisant mentalement.

Mais faut bien gagner sa croute... dans ce milieu journalistique ou les places sont chères.


Je la comprend un peu, j'ai bossé comme sous traitant dans une usine de fabrication de produit phytosanitaire pendant plus de 3 ans et en sortant de l'usine, j'allai  faire mes courses à la biocoop... 

où comment on se retrouve à faire tourner un système avec lequel on est en désaccord total,  à bosser pour une boite que l'on voudrait voir fermer,

une situation comme cela, c'est à devenir dingue, d'ailleurs, les derniers mois je ne dormais plus, j'allai bosser hirsute pas rasé, les poches sous les yeux. un vendredi soir, j'ai rangé mon bureau, posé mon téléphone et mon ordi, je suis parti sans dire un mot à personne et ne suis jamais revenu...


Bref, je ne connais pas le nom de cette journaliste, je ne regarde jamais la télé, mais peut-être qu'elle ne va pas bien du tout, peut-être qu'elle est au bord du burn out et qu'elle dépense toute son énergie à le masquer.

Oui, c’est mieux car c’est mettre les doigts dans un engrenage et en arriver à ce que tout condamné par la justice se voit au quotidien sans cesse rappelé à son délit passé, une fois la condamnation exécutée.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.