L'Arabie saoudite, sponsor de l'Etat islamique ? Oui, jusqu'en 2014
article

L'Arabie saoudite, sponsor de l'Etat islamique ? Oui, jusqu'en 2014

Argent, influence religieuse et militaire : ce que l'on sait

Réservé à nos abonné.e.s
Hypocrite, la diplomatie française ? Trois jours après les attaques qui ont fait 129 morts et 352 blessés à Paris et à Saint-Denis, plusieurs spécialistes - dont l'ancien juge antiterroriste Marc Trévidic et l'universitaire Jean-François Bayart - estiment que Paris s'est montrée trop complaisante avec l'Arabie saoudite. Mais que reproche-t-on au juste aux autorités saoudiennes ? Quel rôle a tenu le royaume islamique dans l'émergence de l'organisation Etat islamique (EI), qui a revendiqué les attentats du 13 novembre ?

La saillie n'est pas venue de n'importe qui. C'est l'ancien juge antiterroriste Marc Trévidic, probablement l'un des experts les plus sollicités ces derniers jours pour analyser les attaques de Paris et Saint-Denis, qui l'affirme : "Il faut lutter contre l'idéologie salafiste. (...) Et c'est notre ambiguïté : on est copains avec des gens qui ont des idéologies très proches". Les "gens" en question : l'Arabie Saoudite. "Le wahhabisme [la doctrine religieuse officielle saoudienne] a diffusé cette idéologie sur la planète depuis le conflit en Afghanistan, pour simplifier, depuis 1979. Est-ce qu'on est copains avec eux parce que c'est un partenaire économique? (...) On e...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.