La courbe de Le Pen, l'euro, et la production : pas de manipulation...
article

La courbe de Le Pen, l'euro, et la production : pas de manipulation...

...mais des choix de représentation orientés

Réservé à nos abonné.e.s
L'introduction de l'euro aurait bénéficié à l'industrie allemande au détriment de la France. C'est ce qu'a voulu prouver Marine Le Pen au débat télévisé de TF1, le 20 mars, en brandissant un graphique. Sans attendre, le graphique en question a été scruté par les Décodeurs du Monde. Leur verdict : un graphique "trompeur", "une manipulation." Analyse immédiatement réfutée par le blogueur Olivier Berruyer. Qu'en est-il ? Selon nous, le graphique n'est pas erroné, mais est un choix de représentation parmi d'autres, qui a certes l'avantage de servir le propos de la candidate. Trompeur ? Ce serait plutôt l'analyse qu'en tire la candidate qui est sujette à caution.

C’est un graphique que Marine le Pen présente face caméra. Lundi 20 mars, lors du débat organisé sur TF1, la candidate FN a réitéré sa volonté de sortir la France de l’euro. Pour étayer son propos, elle a brandi un graphique censé montrer qu’en termes de production industrielle, le passage à l’euro en 2001 a bénéficié à l’Allemagne plutôt qu’à la France. Un graphique qui divise. Les Décodeurs du Monde démontent un ensemble de courbes "trompeur" et pointent "les manipulations graphiques" de Marine Le Pen. Voilà qui a donné lieu à d’autres accusations...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.