Koons à Versailles : une "polémique" peut en cacher une autre
article

Koons à Versailles : une "polémique" peut en cacher une autre

Le chien-ballon, et le joli nonos à François Pinault

Réservé à nos abonné.e.s
De l'art contemporain au château de Versailles ? Une manne pour les télés, assurées de récolter de belles images et une petite controverse sur l'opportunité de ce mélange des genres artistiques. Un autre débat concernant l'exposition aurait pu attirer l'attention des journalistes, mais n'a pas eu autant de succès : celui des intérêts financiers du tandem Pinault-Aillagon.

 

L'image est aussi belle qu'improbable : une décoiffante sculpture de chien gonflable, trônant au milieu des tapisseries royales. L'auteur de "Balloon Dog", Jeff Koons, est un artiste américain bien connu dans le milieu de l'art contemporain, dont les oeuvres se vendent jusqu'à des dizaines de millions d'euros pièce.

Son exposition dans le château et les jardins de Versailles fâche certains puristes. Une "polémique" qui a attiré l'attention des jités.

Cliquez sur l'objet du scandale picto

Voilà, à grands traits, la "polémique" Koons telle que présentée par les jités : un chien gonflable c'est bien, mais pas à Versail...

Il vous reste 85% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.