Inondations et dérèglement climatique : les médias dans la lune
article

Inondations et dérèglement climatique : les médias dans la lune

Réservé à nos abonné.e.s
Une étude de la NASA et de l'Université d'Hawaï démontre que d'ici 2030, le dérèglement climatique et la montée des eaux amplifieront le phénomène des grandes marées inhérent au cycle de la Lune. En résulteront des inondations dramatiques et quasi-quotidiennes mettant en péril la vie dans certaines zones de la planète. Pourtant, dans les médias, notamment dans les titres, c'est la Lune qui est désignée coupable. Analyse.

Par Clément Legros

Le 7 juillet dernier, un communiqué de la NASA résume les conclusions d'une étude menée par l'agence spatiale américaine, conjointement avec l'université d'Hawaï. Intitulée "Inondations dues aux marées hautes aux États-Unis : une augmentation rapide et des conditions extrêmes certains mois", parue dans la revue Nature Climate Change, l'étude (voir ici son communiqué de presse) dresse le scénario catastrophique des inondations records et quasi-quotidiennes que subiront certains endroits du globe d'ici 2030. Les chercheurs mettent en lumière le rôle central du dérèglement climatique, et donc de l'activité humaine, comme facteur multiplicateur des effets du cycle lunaire sur les marées. Comme l'explique à ...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.