Haro sur Soros! (1)
article

Haro sur Soros! (1)

Soros, entre fantasmes et réalité : premier volet de notre enquête

Réservé à nos abonné.e.s
Boursicoteur surdoué, philanthrope distribuant des milliards, et cible préférée des nationalistes et des fabricants de fake news : George Soros est tout cela à la fois. Dans ce premier volet de notre enquête en deux parties, retour sur la carrière du personnage, et passage en revue des haines qu'il inspire.

Haro sur Soros ! Après s'être retirée de Hongrie en mai 2018, et avoir été chassée de Russie en 2015, l'Open Society, la fondation philanthropique du milliardaire américain d'origine hongroise George Soros, a annoncé lundi 26 novembre qu'elle allait également quitter la Turquie. Ces départs font suite aux pressions de plus en plus insistantes des régimes nationalistes partout dans le monde. Les attaques visant Soros débordent parfois hors de l'extrême droite, notamment grâce aux nombreuses fake news, dont le milliardaire constitue la cible idéale, et prioritaire.

Et s'il n'y avait que les Russes, les Turcs, et les Hongrois ! Dans une enquête parue le 14 novembre dans le New York Times, le journal américain accuse le très américain Facebook ...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.