France Inter "piratée" par Radio Nova... entre animateurs consentants
Brève Vidéo

France Inter "piratée" par Radio Nova... entre animateurs consentants

Non, vous n’êtes pas sur Radio Nova.

Et pourtant ce mercredi matin, c’est bien la voix d’Edouard Baer, animateur de la matinale de la radio privée qui résonne soudain dans les studios de France Inter. "Allo Patrick Cohen… Allo?"

En direct depuis les locaux de radio Nova, Baer interpelle son homologue et concurrent de la radio publique. Commence alors un jeu de question-réponse bon enfant : "Oui ? Qui parle ?" demande Cohen. "Peu importe qui parle, c'est Edouard Baer", lui répond l’autre. "Ah Edouard de Radio Nova… comment êtes-vous rentré sur nos ondes", demande Cohen. Quelques minutes plus tôt, sur Nova, Baer a livré aux auditeurs de sa radio son intention : "rentrer dans le programme" de la radio publique grâce au savoir-faire d’un prétendu "hacker".

Un hacking de la radio publique ? Plutôt une facétie bien rodée entre animateurs visiblement consentants, si l’on en juge par la réaction amusée de Cohen face au monologue d’un Baer qui conclut d’un "Patrick merci de nous laisser vous hacker, ne nous envoyez pas les flics dès maintenant". Et Cohen de répondre "Non, non, je mesure la portée de l’événement".

Un événement que France Inter a visiblement apprécié puisque la radio publique a aussitôt publié la vidéo sur son site, assorti du sous-titre "A l'antenne sur Nova chaque matin entre 7h et 9h, Edouard Baer s'est invité dans la matinale de France Inter". Et c’est peu dire que le coup de com’ Nova-Inter a bien fonctionné. Ce mercredi, de BFMTV aux Inrocks en passant par le Huffington Post, L’Express ou encore RT, les sites de presse se délectent de l'audace du simili-piratage de Baer, à grand coups de titres attrape-clics : "Edouard Baer hacke la matinale de France Inter" titrent Les Inrocks (propriété de Matthieu Pigasse, comme radio Nova) qui partage ce moment "savoureux".

"Les ondes n'ont plus de frontières : ce mercredi, Edouard Baer a fait irruption, de façon uniquement sonore, sur France Inter, à la grande stupéfaction de Patrick Cohen" veut croire pour sa part L’Express qui explique à ses lecteurs que "les auditeurs ont été charmés par cette irruption surprise dans la si sérieuse matinale de Patrick Cohen, certains criant même au génie." Il n’y a finalement que Libé pour souligner que le prétendu "hacking" de Baer n'est qu'un piratage "pour de faux bien sûr".

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.