Foot féminin : les pubs à l'heure du "fem-washing"
article

Foot féminin : les pubs à l'heure du "fem-washing"

Réservé à nos abonné.e.s
La compétition, ultra-médiatisée, et dont la France vient d'être éliminée en quarts de finale face aux USA, attire autant les téléspectateurs… que les annonceurs. Pour l’occasion, ces derniers se sont lancés dans une vaste opération de pubs féministes plus ou moins réussies. Nous les avons regardées.

Elle marche tellement bien, cette Coupe du monde de foot, que TF1 a plus que doublé ses tarifs pub. C'est Le Parisien qui le révélait le 11 juin dernier : le match d'ouverture des Bleues ayant attiré plus de 9 millions de téléspectateurs, la chaîne privée a décidé de passer le spot de 30 secondes de 66 000 à 116 000 euros, soit une augmentation de 60% ! Ces pubs que certains annonceurs ont, pour l’occasion, passé dans la machine du "féminisme washing". Une expression qui évoque le "greenwashing" -le fait, pour une entreprise, de se faire passer pour écolo dans sa communication.  Ici, il s'agit de vanter une forme de "féminisation féministe". 

"Supportez votre féminité"

Exemple tragique avec la pub "Hydralin" pour la Coupe du mo...

Il vous reste 90% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.