"Emmerder" : les journalistes du "Parisien" racontent le service après-vente
article

"Emmerder" : les journalistes du "Parisien" racontent le service après-vente

"Pendant 24 heures, c'est comme s’il n'y avait eu plus que cela dans l'actu"

Réservé à nos abonné.e.s
Au "Parisien", dès la petite phrase prononcée par le président Macron, on a su que "ça allait avoir un retentissement énorme". Mais peut-être pas que la polémique prendrait une telle ampleur... De la publication en plein débat parlementaire au "harcèlement" subi par le panel de lecteurs, les journalistes du "Parisien" reviennent sur leur coup médiatique.

Emmanuel Macron, président de la République française, a "très envie d'emmerder les non-vaccinés". Difficile de passer à côté de son entretien, publié le 4 janvier au soir sur le site du Parisien alors que l'Assemblée nationale votait sur le pass vaccinal en première séance. Le président et presque-candidat (il y confirme qu'il n'y a "pas de faux suspense" et qu'il "a envie") a choisi la provocation, déclarant non seulement vouloir "emmerder" les anti-vaccins, mais aussi que ceux-ci, par leur "immense faute morale" consistant à "saper ce qu'est la solidité d'une nation", sont "irresponsables", et qu'"un irresponsable n'est plus un citoyen."

"Cette interview, c'est le coup d'envoi de l'élection présidentielle"

Pour cette première int...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Derrière le succès d'Avisa, la complaisance des "Échos" (et d'autres)

Ces grands médias qui ne font pas le ménage dans leurs tribunes

Pour contrôler sa com', TF1 menace des journalistes

... et souffle des "scoops" au "Parisien"

Citizen Light : qui sont les journalistes qui joignent Barnérias ?

Après "Hold-up", une agence de presse de "réinformation" avec trois journalistes expérimentés

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.