Des chrétiennes d'Irak vendues comme esclaves ? Aux sources de L'indignation d'Isabelle Balkany
article

Des chrétiennes d'Irak vendues comme esclaves ? Aux sources de L'indignation d'Isabelle Balkany

Fausse photo, vidéo mal traduite : itinéraire d'une rumeur

Réservé à nos abonné.e.s
Isabelle Balkany est inquiète pour les Irakiennes. La première adjointe au maire de Levallois-Perret, qui ne se préoccupe pas seulement de l'optimisation fiscale du couple, a apporté son soutien aux chrétiennes d'Irak qui seraient vendues comme esclaves depuis l'offensive des djihadistes de l'Etat islamique (EI). Un soutien apporté sur twitter. Problème : le tweet était accompagné d'une photographie qui n'avait rien à voir avec l'affaire. Deuxième problème : l'histoire des esclaves chrétiennes proviendrait des déclarations d'une députée irakienne... qui parle du sort des Yazidis, qui n'ont rien à voir avec le christianisme.




En un tweet et une photo, Isabelle Balkany a exprimé son indignation et son soutien aux chrétiennes d'Irak vendues comme esclaves :

Balka-tweet



Seul souci : la photo choc est un "fake". Un journaliste l'a aussitôt signalé à Balkany sur twitter, qui a reconnu son erreur :

Balka-tweet 2

Au passage, Balkany a eu le droit à un tutoriel personnalisé de la part du journaliste pour bien utiliser Google Images : il suffit de cliquer sur le logo "appareil photo" de Google Images et d'indiquer l'URL d'une image pour retrouver tous les sites qui l'ont publiée :

Clic clac


Résultat pour les soi-disantes chrétiennes vendues en Irak : la photo circule sur le web depuis au moins deux ans. Par exemple, elle a servi d'ill...

Il vous reste 89% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.