Delarue fait pleurer les précaires
enquête

Delarue fait pleurer les précaires

Et appeler un numéro surtaxé pour un cas...déjà réglé

Réservé à nos abonné.e.s
La précarité et le mal-logement : le service public avait décidé, mardi 16 décembre, de consacrer un prime-time en direct à ces graves sujets de société. Avec, en maître de cérémonie, l'animateur Jean-Luc Delarue, spécialiste des TOC et autres grandes causes. Larmes, pathos, questions graveleuses. Et en prime, l'appel à la solidarité téléphonique surtaxée, pour régler un cas...déjà réglé avant l'émission.


"2008 est une année de crise. En France 7 millions de personnes vivent avec moins de 800 euros par mois et la situation ne semble pas s'améliorer. A travers les témoignages de ses invités, Jean-Luc Delarue se penche sur les nouvelles figures de la précarité", Telle était la promesse de l'émission "Les nouveaux visages de la précarité" diffusée mardi 16 décembre sur France 2.

L'équipe de Réservoir Prod (sa société) avait choisi de présenter plusieurs cas de personnes tombées dans une grande précarité à la suite d'accidents de la vie. Le téléspectateur faisait par exemple connaissance...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.