"Coup de filet antiterroriste" : un polygame rasé à la tête d'un groupe d'islamistes ?
article

"Coup de filet antiterroriste" : un polygame rasé à la tête d'un groupe d'islamistes ?

Premier inventaire critique des preuves citées par les médias

Réservé à nos abonné.e.s
Un mort, une dizaine d'interpellations et une couverture médiatique de premier plan. Ce week-end, le "coup de filet" antiterroriste a fait la Une des JT. S'il "faut rester prudents sur les preuves" comme le souligne à juste raison Rue89, l'essentiel de la presse ne s'est pas trop posé de questions sur ce coup de filet. Vous avez ainsi entendu en boucle ce week-end que cette cellule avait des liens avec le terrorisme international et que le principal suspect tué pendant sa tentative d'interpellation, était polygame et s'était rasé la barbe, signe paraît-il d'un prochain passage à l'acte.

Mais d'où viennent précisément ces informations ? Inutile de contacter une "source proche du dossier", @si a simplement lu la presse pour vous.

Et c'est reparti pour les apprentis Sherlock. Après un début de semaine marqué par l'enquête sur l'affaire des paris truqués du handball, les fins limiers de la presse se sont fait les dents sur une nouvelle enquête, bien plus périlleuse, avec la vague d'interpellations d'islamistes soupçonnés de terrorisme. Du très sérieux, sept mois après l'affaire Merah. On est donc parti @ux sources de la presse sur trois points clés d'une enquête qui se fait en temps réel à...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.