Comment "dix personnes sur Twitter" ont fait capoter la candidature de Boston aux JO
article

Comment "dix personnes sur Twitter" ont fait capoter la candidature de Boston aux JO

Réservé à nos abonné.e.s
Boston n'organisera pas les Jeux Olympiques de 2024 : après avoir été pourtant sélectionnée par le comité américain pour affronter Paris ou Toronto, la ville a renoncé. En cause, un "risque" pour les finances de la ville mais surtout un "manque de soutien populaire", largement alimenté par le comité "No Boston Olympics". Derrière cette association, trois jeunes proches de la gauche américaine et diplômés de grandes universités qui ont obtenu des soutiens inattendus, du lobbyiste en vue, à des militants ultra-conservateurs du Tea Party.

et diplômés de grandes universités qui ont obtenu des soutiens inattendus, du lobbyiste en vue, à des militants ultra-conservateurs du Tea Party.

Surdiplomés mais peu nombreux. À en croire la presse locale, c'est un groupe d’opposants local, baptisé No Boston Olympics, qui a fait basculer la candidature de Boston aux Jeux olympiques 2024, pour que la ville consacre plutôt son budget à "soutenir l’économie, le logement et l’éducation". La bataille de lobbying pouvait pourtant sembler inégale : “Quand Boston 2024 [le comité officiel] avait une équipe professionnelle et levait 2,8 millions de dollars au premier trimestre, No...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.