CNN et MSNBC : comment factchecker Trump
Brève

CNN et MSNBC : comment factchecker Trump

Comment couvrir Trump ?

Cette question, l'ensemble des médias américains se la posent depuis l'entrée en campagne du milliardaire, en juillet 2015. Alors que ce dernier multiplie, ces derniers jours, les déclarations (très) polémiques, les grandes chaînes d'info américaines, à l'exception de Fox News, ont peut-être trouvé une parade pour démentir rapidement les mensonges du candidat.

Comment ? En contredisant Trump dans leurs... bandeaux. C'est un journaliste freelance américain (Politico, Slate, The Rolling Stone), Sean McElwee, qui a fait une compilation des meilleurs sur son compte Twitter.

Un exemple de bandeau contradictoire ? Alors que hier, Trump avait accusé Obama d'avoir "fondé" l'Etat islamique, CNN a répliqué, dans la journée du 11 août, avec le bandeau suivant : "Trump a dit qu'Obama avait créé l'EI (ce qui n'est pas le cas)".

Et ce n'est pas une première pour CNN. En mars 2016, on pouvait ainsi lire sur la même antenne : "Trump : je n'ai jamais dit que le Japon devait se doter de l'arme nucléaire (il l'a dit)". Celui qui a depuis été investi par le parti républicain, en vue de l'élection présidentielle de novembre 2016, avait effectivement déclaré le 26 mars 2016 dans un entretien accordé au New York Times : "La plupart des gens ne savent pas qu'on s'occupe des besoins militaires du Japon (...) Il faut peut-être changer. Le Pakistan en a [des armes nucléaires]. La Chine en a. Beaucoup d'autres pays en possèdent. On s'en tirera mieux si le Japon se protège lui-même contre ce fou en Corée du Nord".

Même chose en août 2016, après les vives critiques contre le candidat qui s'en était pris à un couple musulman américain dont le fils est mort en Irak en 2004. Selon le fils de Trump, son père s'était excusé. Pas selon la chaîne fondée en 1980 par le magnat des médias américain Ted Turner :

"Le fils de Trump : Mon père s'est excusé auprès des Khans (il ne l'a pas fait)"

CNN n'est pas la seule chaîne d'info en continu américaine à contredire Trump dans ses bandeaux. Comme l'a noté McElwee, toujours sur son compte Twitter, MSNBC a utilisé le même processus. Début août 2016, lors d'un meeting à Daytona Beach en Floride, Trump affirmait que le paiement en janvier par Washington de la somme de 400 millions de dollars à l'Iran était une rançon. Il avait alors évoqué une vidéo, montrant "de l'argent se déverser d'un avion". Des affirmations vivement démenties à l'époque par le département d'Etat, Barack Obama et... MSNBC qui dans, l'un de ses bandeaux, écrivait : "Trump a déclaré avoir vu une vidéo (inexistante) d'Iran recevant du liquide".

Si le paiement a bien eu lieu, il s'agissait en réalité du règlement d'un vieux différend commercial, en marge de l'accord international sur le nucléaire iranien, et non d'une rançon. Selon les autorités américaines, la libération des cinq Américains est survenue simultanément au transport de l'argent, mais il n'y aurait aucun lien entre les deux évènements. Surtout il n'existe aucune vidéo montrant "de l'argent se déverser d'un avion", comme le prétendait Trump. Le candidat avait fini par reconnaître son erreur, sur son compte Twitter, le 5 août 2016 : "L'avion que j'ai vu à la télévision était l'avion transportant les otages à Genève, en Suisse, pas l'avion transportant les 400 millions de dollars en liquide vers l'Iran !".

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.