Camelia Chehata, l'alibi de l'EI contre les coptes égyptiens
article

Camelia Chehata, l'alibi de l'EI contre les coptes égyptiens

Qui est cette ex-épouse de prêtre, "vengée" par l'Etat islamique ?

Réservé à nos abonné.e.s
Pour la "venger", le groupe Etat islamique (EI) a décapité vingt-et-un travailleurs coptes égyptiens. Camelia Chehata, épouse d'un prêtre copte, dont musulmans et chrétiens d'Egypte se disputent l'appartenance religieuse, est mentionnée par l'EI dans une vidéo d'exécution mise en ligne hier. Ce n'est pas la première fois que des salafistes djihadistes utilisent le nom de la jeune femme pour justifier des violences visant des chrétiens du Moyen-Orient.

En Egypte, son nom est à la fois symbole et catalyseur de tensions entre l'Eglise copte et certains radicaux musulmans. Depuis que le groupe l'a mentionnée dans l'une de ses vidéos, elle est également associée aux assassinats perpétrés par l'EI. Qui est Camelia Chehata ?

Capture de la vidéo diffusée le 15 février par la branche médiatique de l'EI

La vidéo mise en ligne dimanche, dans laquelle elle apparaît, est signée du centre Al-Hayat, la branche médiatique de l'EI. Intitulée "Un message, signé par le sang, à la nation de la croix", elle met en scène l'exécution de 21 coptes égyptiens enlev&ea...

Il vous reste 90% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.