Brésil : Lula et Roussef victimes des "libertés narratives" de Netflix
article

Brésil : Lula et Roussef victimes des "libertés narratives" de Netflix

La série que Lula et ses partisans appellent à boycotter

Réservé à nos abonné.e.s
Netflix, créateur de fake news ? C'est l'accusation lancée par l'ex-présidente brésilienne Dilma Rousseff au sujet de la nouvelle série de la plateforme de streaming, O Mecanismo. Une fiction en huit épisodes qui raconte la gigantesque opération anti-corruption Lava Jato, tout en revendiquant des "libertés narratives".

Il était une fois dans un présent tout à fait actuel, un pays d’Amérique latine gangréné par la corruption jusqu’au plus haut niveau de l’Etat. À moins de six mois de l’élection présidentielle brésilienne, Netflix a mis en ligne fin mars une nouvelle série policière qui a déjà provoqué de vifs débats au Brésil.  Intitulée O Mecanismo (Le mécanisme, en portugais), cette production Netflix raconte l’enquête menée par un tandem de flics aussi désabusés qu'incorruptibles qui vont peu à peu mettre au jour un vaste système de corruption. 

tandem

De découvertes en révélations, ils remontent le fil d’un réseau tentaculaire de f...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.