Bébés sans bras : campagne de discrédit contre la lanceuse d'alerte ?
article

Bébés sans bras : campagne de discrédit contre la lanceuse d'alerte ?

Réservé à nos abonné.e.s
Après avoir tenté d'étouffer les lanceurs d'alerte de l'affaire des "bébés sans bras", l'autorité sanitaire a-t-elle tenté de les disqualifier, en révélant de son côté 11 nouveaux cas suspects ? Nouvel épisode.

Onze cas suspects supplémentaires d'enfants nés sans bras ou sans mains, dans l'Ain entre 2000 et 2014 : cette annonce subite, par Santé publique France, le 30 octobre, est venue encore embrouiller le scandale des "bébés sans bras".  D'autant plus que l'autorité sanitaire rejette la responsabilité de ces cas non signalés sur l'association lanceuse d'alerte, le Remera (Registre des malformations congénitales en Rhône-Alpes). Cette même association est pourtant à l'origine de plusieurs alertes signalant sept cas avérés d'absence de développement d'une main, d'un bras ou d'un avant-bras, identifiés dans le même département, entre 2009 et 2014.

Le Remera avait même signalé un huitième cas, toujours dans l'Ain, le 29 octobre, comme l'a ...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.