Baltimore : la presse (re) découvre les "balades" mortelles de la police
article

Baltimore : la presse (re) découvre les "balades" mortelles de la police

Et en France ? Etranglement policier à Paris révélé tardivement

Réservé à nos abonné.e.s
Négligences policières ou violences volontaires ? Après une nuit de heurts entre la population noire de Baltimore et les forces de police, la mort de Freddie Gray, jeune Noir de 25 ans, des suites de son arrestation le 12 avril dernier, continue de faire débat. En cause, sa blessure mortelle à la moelle épinière, causée par une fracture des vertèbres cervicales. Là où la police reconnaissait d’abord des négligences, l’hypothèse de violences volontaires - voire d’une pratique courante, les "rough rides" - est désormais évoquée. Une pratique particulièrement dangereuse qui consiste à placer les suspects à l’arrière des fourgons sans les attacher et à volontairement conduire de façon brutale.

"La police a pu ne pas respecter la règle sur les ceintures de sécurité", titrait Fox News le 23 avril dernier, à propos de la mort de Freddie Gray. Ce jeune Noir de Baltimore a été victime d’une fracture des vertèbres cervicales à la suite de son arrestation le 12 avril dernier, pour possession d’un couteau à cran d’arrêt, après une poursuite à pied. Dans le coma pendant une semaine, il est mort de ses blessures le 19 avril. Il était âgé de 25 ans.

Dès lors, la plupart des questions sur sa mort se focalisent sur le trajet dans le fourgon de police qui a suivi son arrestation, puisqu’il a été ho...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.