Au Venezuela, un attentat contre Maduro, avec ou sans guillemets ?
article

Au Venezuela, un attentat contre Maduro, avec ou sans guillemets ?

Confusion sur place, prudence dans les médias français

Réservé à nos abonné.e.s
Tout s'est passé hors champ. Interrompu en plein direct télévisé par une détonation, le président vénézuélien Nicolas Maduro et son gouvernement parlent d'"attentat" et accusent l'opposition et la Colombie soutenue par les Etats-Unis. Chine et Russie, les deux principaux créanciers de Caracas, sortent des images. Mais, face à la confusion, les médias français prennent des pincettes.

La scène a eu lieu en direct à la télévision vénézuélienne. Ce samedi 4 août, en milieu d’après-midi, une cérémonie militaire bat son plein en plein cœur de Caracas. Le président vénézuélien Nicolas Maduro est à la tribune. Plan d’ensemble sur Maduro, sa femme et les haut gradés qui figurent à ses côtés.

calme

"L’heure de la reprise économique est venue…" martèle le président quand soudain, hors champ, une détonation vient interrompre le discours. Maduro s’arrête net et, comme les autres personnes dans l’assistance, lève les yeux au ciel, l’air stupéfait.

Capturemaduro

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.