Agressions sexuelles en Allemagne : accusés d'occultation, les medias accusent la police
enquête

Agressions sexuelles en Allemagne : accusés d'occultation, les medias accusent la police

...et entament la polémique

Réservé à nos abonné.e.s
Le scandale des agressions sexuelles à Cologne la nuit du Nouvel An ne cesse de prendre de l’ampleur : alors que plus de 120 plaintes ont été déposées pour vols, agressions sexuelles et viols, et 34 personnes inculpées – dont 18 demandeurs d’asile, selon les informations officielles – Wolfgang Albers, le chef de la police de Cologne a été envoyé vendredi 8 janvier en retraite anticipée. Critiqués pour leur manque de réactivité, les médias enquêtent sur les manquements de la police.


nouveau media

Article du site de la Süddeutsche Zeitung:
"Pourquoi les médias ont parlé si tard de Cologne"

C’est peu dire que la situation a dégénéré le 31 décembre au soir à Cologne, devant la gare. Petit rappel : plus d’un millier d’hommes, selon les informations de la police, se sont rassemblés sur le parvis entre la cathédrale et la gare dans la ville de Rhénanie-du-Nord-Westphalie. La police échoue à les faire partir. Des feux d’artifices sont tirés dans tous les sens – beaucoup en direction de la foule. Et des femmes auraient été volées, attouchées, voire violées.

Une affaire qui m...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.