Accord sur la Grèce : victoire ou déculottée de Syriza ?
article

Accord sur la Grèce : victoire ou déculottée de Syriza ?

Varoufakis vante "l'ambiguïté constructive"

Réservé à nos abonné.e.s
Festival des interprétations suite. Au lendemain de l’accord signé entre les Grecs et leurs partenaires européens, il est difficile de déterminer qui a remporté – pour l’heure – la partie tant les protagonistes se disent tous satisfaits. Les Grecs ont-ils remporté une victoire ? Ont-ils gagné du temps ? Ont-ils capitulé face à l’Allemagne ? Conclusion après un tour des popotes : le gouvernement de Syriza semble avoir fait beaucoup de concessions. Trop ?

"Je vois Mélenchon exulter et Quatremer satisfait... Donc y'a un truc qui bloque là..." Vendredi soir, à l’issue des négociations entre la Grèce et les autres membres de l’Eurogroupe qui s’est réuni trois fois en dix jours, la confusion règne sur twitter. Faut-il se fier au journaliste de Libération Jean Quatremer qui écrit sa fascination "de voir comment la gauche radicale se fracasse sur le mur du réel" ?

A l’inverse, faut-il féliciter la Grèce comme le fait Jean-Luc Mélenchon?

Ou brandir les deux pages du document de l’accord en signe de "victoire du peuple grec" comme ne manque pas de le faire le secrétaire n...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Grèce vs Bruxelles : la bataille de l'excédent primaire

La Troïka demande-t-elle l'impossible aux Grecs ?

Villa de Pablo Iglesias : les oublis de la presse française

Par Manuel Cervera-Marzal, sociologue, animateur du site Hors-Série

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.