A Pékin, la meilleure chanteuse n'était pas assez télégénique
article

A Pékin, la meilleure chanteuse n'était pas assez télégénique

Réservé à nos abonné.e.s
Lin Miaoke, la délicieuse petite fille que l'on voyait chanter à l'écran, lors de la cérémonie d'ouverture des JO de Pékin, n'était pas celle qui chantait vraiment, c'était du play-back. L'autre petite chanteuse n'avait pas un visage assez gracieux aux yeux des autorités chinoises.

Lin Miaoke, la délicieuse petite fille que l'on voyait chanter à l'écran, lors de la cérémonie d'ouverture des JO de Pékin, n'était pas celle qui chantait vraiment, c'était du play-back. L'autre petite chanteuse n'avait pas un visage assez gracieux aux yeux des autorités chinoises.

Après les empreintes de pas lumineuses, rajoutées numériquement dans le ciel sur les images diffusées en direct, une nouvelle preuve de la volonté de perfectionnisme des autorités chinoises. On en découvrira peut-être d'autres d'ici la fin des des Jeux Olympiques.

Ce perfectionnisme n'est, en tout cas, pas du goût du très série...

Il vous reste 75% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.