A l'AFP, les mystères du bureau d'Alger
article

A l'AFP, les mystères du bureau d'Alger

Réservé à nos abonné.e.s
A Alger, les salariés et pigistes de l'AFP travaillent depuis bientôt deux mois sans être payés. D'après la direction de l'agence, la faute en revient à une situation administrative kafkaïenne dont le régime algérien est responsable. Pourtant, d'après les informations d'Arrêt sur images, il semble bien que l'AFP pourrait résoudre l'imbroglio en donnant une simple procuration bancaire à l'un de ses journalistes sur place. Mais la direction a trouvé Le Monde pour relayer sa stratégie de com'.

En période d'actualité très chargée en Algérie, l'agence AFP d'Alger est en pleine crise. Depuis le 9 avril et l'expiration de sa carte de séjour, le directeur du bureau, Aymeric Vincenot, travaille à partir de Paris. 

Depuis, les salariés et pigistes du bureau d'Alger ne sont plus payés, suite à un désaccord avec la banque algérienne de l'agence. Un désaccord qui pourrait être facilement résolu selon un élu du personnel basé à Paris, qui accuse sa direction de mentir en faisant croire que la situation est plus compliquée qu'elle ne l'est en vérité. 

"Depuis le début, la direction nous ment"

Aymeric Vincenot ...

Il vous reste 89% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.