Révolte en Algérie : Samia et Sidali, facebookeurs à succès
article

Révolte en Algérie : Samia et Sidali, facebookeurs à succès

Réservé à nos abonné.e.s
L'une à Oran, l'autre à Alger : Samia Manel et Sidali Kouidri Filali font entendre les revendications de la population sur Facebook, où le mouvement est né.

Samia manel, 26 ans, ORAN, 5400 followers

Enfant de la "décennie noire" des années 90, Samia Manel a vécu jusqu'ici dans le spectre de la menace du terrorisme islamiste. Le 22 février, alors que des manifestations massives gagnent toute l'Algérie, l'étudiante en management de 26 ans, également licenciée en littérature anglaise, craint d'y prendre part. "Au départ, nous étions nombreux à avoir peur, raconte-t-elle au téléphone, depuis Oran, à Arrêt sur Images. Peur que ça rouvre les plaies de la décennie noire, que ça vire à la violence et que ce mouvement réveille les terroristes"

Pendant ce temps, elle se sert d'un autre ca...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.