À La Réunion, Burger King attaque le journal satirique
article

À La Réunion, Burger King attaque le journal satirique

Réservé à nos abonné.e.s
En mars 2020, pendant le premier confinement, le patron de la franchise Burger King à La Réunion publie dans la presse locale un communiqué taxant de "collabo" son concurrent McDonald's, encore ouvert à la vente à emporter. Le Tangue, journal satirique indépendant réunionnais, fait alors paraître une "interview presque vraie", tournant en dérision le communiqué. Mais Burger King l'a attaqué en diffamation, et Le Tangue craint pour sa survie.

Sur l'île de La Réunion, les commerces ferment et les habitants se confinent. Nous sommes au début de la pandémie de Covid-19 et des restrictions sanitaires, le mardi 17 mars 2020. Les restaurants et fast-foods sont autorisés à faire de la vente à emporter, mais dès le mercredi 18 mars, le patron de la franchise Burger King Réunion, Philippe Lariche, décide de fermer complètement ses restaurants pour contrer la propagation du virus. Il va plus loin : le jeudi 19 mars, il fait publier en pleine page un communiqué furieux dans le Journal de l'île de la Réunion (JIR), le principal quotidien local. L'objet de sa colère est son concurrent McDonald's, qui a maintenu ses restaurants ouverts pour la vente à emporter, en toute légalité. 

Il vous reste 87% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.