Secret des sources : le "Journal de la Réunion" convoqué
article

Secret des sources : le "Journal de la Réunion" convoqué

Les fuites d'un coup de filet dans le milieu culturiste réunionnais font "faire du zèle" à la procureure

Réservé à nos abonné.e.s
Un reporter du "Journal de l'île de la Réunion" a été convoqué à Saint-Pierre par la gendarmerie francilienne, qui avait fait le déplacement pour chercher à savoir qui, parmi ses enquêteurs, avait parlé dans un article sur un trafic de produits dopants. Le journaliste et son employeur, interloqués, expliquent que l'affaire "n'avait rien de confidentiel" sur l'île et dénoncent une procédure qui risque de nuire à l'investigation journalistique réunionnaise.

Cela devient une habitude. Après StreetPress qui, il y a quelques semaines, a été sommé d'identifier sa source dans une enquête par la brigade parisienne des stupéfiants, c'est au tour du Journal de l'île de la Réunion de recevoir une convocation. Cette fois, elle ne provient pas de la police, mais de la gendarmerie. Le journaliste Éric Lainé, spécialisé dans les sujets police-justice au Journal de l'île de la Réunion, a été convoqué pour une "audition libre" devant deux officiers de l'Inspection générale de la gendarmerie nationale (IGGN), le 7 décembre dernier dans l'après-midi à la caserne Vérines, à Saint-Denis-de-la-Réunion. 

La raison : une enquête pour "recel de violation du secret professionnel", ouverte par la procure...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.