Saint-Etienne
observatoire du par

Saint-Etienne "capitale des taudis" : comment Le Monde tente d'éteindre l'incendie

Saint-Etienne 1 / Le Monde 0 ? Le quotidien revient aujourd’hui sur la polémique ouverte depuis la publication le 8 décembre d’un article sur la pauvreté du centre-ville de Saint-Etienne qui a choqué les habitants. Ces derniers, ancien et actuel maires en tête, ont exprimé leur colère à force de courriers, de messages sur les réseaux sociaux ou encore de banderoles comme celle affichée samedi dernier au stade Geoffroy-Guichard, temple de l’AS Saint-Etienne. En jeu : l’image d’une ville qui – comme de nombreuses autres villes en France – voit son centre se paupériser.

Si "l’objet de cet article n’est pas de faire un mea culpa, en se couvrant de cendres, pas plus que de jouer les fier-à-bras", son auteur, le journaliste du Monde Pierre Jaxel-Truer, cherche néanmoins à déminer une polémique qui peine à s’éteindre depuis le 8 décembre dernier. Ce jour-là, Le Monde publie deux articles signés Sylvia Zappi qui prennent pour point de départ l’étude de l’Insee intitulée "France, portrait social" publiée le 19 novembre. Le premier article résume l’étude qui tend à montrer que "les pauvres vivent majoritairement dans les villes centres et les banlieues des agglomérations" et non dans les couronnes. "Dans plus de la moitié des métropoles, les revenus sont même plus élevés dans la banlieue que dans la couronne : c’est le cas à Toulouse, Nice ou Rennes". Exception notable : Paris et Lyon dont "les centres concentrent les revenus les plus élevés" nous apprend l’article.

Pour illustrer cette étude, la journaliste décide de se rendre à Saint-Etienne. Son reportage commence sur ces mots : "le ciel est bas mais l’impression de grisaille, presque poisseuse, ne vient pas de là. Dans ce quartier de Saint-Etienne, ce sont les immeubles délabrés qui donnent le bourdon. Les façades sont comme couvertes de suie. Là, des cabanes surplombent le dernier étage d’une construction". S’ensuit alors un tableau de "la capitale des taudis", "cette ville frappée par la crise industrielle" qui connaît un taux de pauvreté de 22 % – bien au-delà de la moyenne nationale...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Le site par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Saint-Etienne "capitale des taudis" : comment Le Monde tente d'éteindre l'incendie

Je ne suis pas Stéphanois, toutefois je suis "consommateur" d'information, donc de médias que je choisis pour être digne de ...

Par wesson
le 26/12/2014
Tous les forums >