Une Figaro
observatoire du par

Mais pourquoi la presse saute-t-elle sur le "retour" de Sarkozy ?

Concours de manchettes, chaînes d'info continue mobilisées...

Crise financière à l'UMP, "contre-attaque" de Nicolas Sarkozy sur Facebook par un appel aux dons et intervention au bureau politique l'UMP : l'ancien président fait parler de lui. Résultat : la presse spécule sur le "retour" de Sarkozy qui a pourtant démenti. Alors que son parti l'UMP a une image plus qu'écornée, Sarkozy, lui, apparaît souriant, acclamé par la foule et convoité par les journalistes. Une bien belle opération de communication. Car si la presse souligne le double jeu du " vrai-faux retour", elle n'en limite pas pour autant la médiatisation de l'évènement.

L'opération de communication du retraité le plus célèbre de la vie politique française s'est jouée en plusieurs actes. Premier acte : jeudi 4 juillet. Alors que le Conseil constitutionnel annonce le rejet des comptes de campagne du candidat Sarkozy, l'ex-président retraité qui y siège de droit annonce sa démission. Dans la foulée, il contre-attaque sur Facebook, et l'UMP lance le "Sarkothon". Habile risposte de communication dans laquelle la presse, dans son ensemble, s'engouffre en consacrant de nombreuses Unes à l'histoire. Aux avant-postes : le Figaro.

Deuxième acte autour du mot : retour. Est-il réel ? Est-il factice ? C'est en tout cas l'hypothèse et l'angle privilégié par les rédacteurs en chef du Monde et du Figaro. Ils parlent de la "contre-attaque" de l'ancien chef de l'Etat de la fête de la violette à l'UMP le week-end dernier, de la réaction du FN, des conséquences pour la droite et donnent la parole à des politologues spécialistes. En clair, la loupe grossisante des journaux est en marche.

Le Monde et Le Figaro : concours de manchettes

Troisième acte : le traitement du bureau politique de l'UMP, lundi 8 juillet. L'ancien chef de l'Etat se rendait effectivement au siège de l'UMP pour un bureau politique extraordinaire afin de résoudre le problème des 11 millions d'euros qui manquent à l'UMP suite à la décision du Conseil Constitutionnel de ne pas rembourser les dépenses de campagne de 2012.

Cette intervention et le...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Le site par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Mais pourquoi la presse saute-t-elle sur le "retour" de Sarkozy ?

Une explication ? Texte trouvé en commentaire au billet de Hubert Huertas sur Mediapart : http://blogs.mediapart.fr/blog/...

Par Malagom
le 09/07/2013
Tous les forums >