Avant l'affaire DSK, la presse française ne traitait quasiment pas des agressions sexuelles reprochées aux élus. L'affaire va-t-elle marquer un revirement ? Plus largement, comment ces affaires sont-elles traitées dans la presse mondiale ?

Publié le 27/05/2011  Alimenté le 13/12/2017
Tron, Libe
observatoire du par

Agressions sexuelles par élus : l'après-DSK a commencé.

Plusieurs médias évoquent largement deux plaintes contre Georges Tron

Deux ex-employées municipales accusent d'agression sexuelle Georges Tron, le secrétaire d'Etat à la Fonction publique, qui est aussi maire UMP de Draveil (Essonne). Le parquet a ouvert une enquête préliminaire. Dans la presse ce jeudi, Libération donne des détails sur les accusations portées contre lui, tandis que Le Parisien publie des témoignages d'habitants de Draveil, et le site de L'Express revient sur les relations entre Tron et le Front National. Comme on pouvait l'anticiper, à l'inverse d'affaires précédentes (comme la condamnation du sénateur de Seine-Saint-Denis Jacques Mahéas pour agression sexuelle), ces plaintes, survenant en plein débat sur l'affaire DSK, ont trouvé un écho rapide et important dans plusieurs médias nationaux.

Libération consacre une page à l'affaire :

"Le secrétaire d’Etat à la Fonction publique, Georges Tron, maire UMP de Draveil (Essonne), est ciblé par la plainte de deux ex-employées municipales, qui lui reprochent des attouchements sexuels répétés. Mais l’élu évoque une «vengeance personnelle» de la part de ces deux salariées démissionnées ou licenciées et annonce par la voix de Me Olivier Schnerb qu’«il attaquera ces plaignantes en justice pour dénonciations mensongères»",indique Libération, qui a recueilli le témoigange d'une des plaignantes.

"Il remonte ses mains sur mes cuisses..." (plaignante à Libération).

"Militante UMP de Ris-Orangis, Laura se rend en 2008 à la permanence parlementaire de Georges Tron, alors député, pour chercher du travail : «Il me demande un CV puis mes hobbies. J’évoque l’acupression. Il se lève, me dit pratiquer la réflexologie, enlève ma bottine et me masse les pieds. (...)», raconte-t-elle à Libération. Il la convie ensuite à déjeuner avec deux collaboratrices : «Georges me fait enfiler des mi-bas noirs et j’ai dû passer le repas avec mes pieds sur ses genoux».

Laura est embauchée "à l’accueil de la mairie de Draveil, le 14 septembre 2008. Un repas est organisé pour fêter son arrivée avec d’autres femmes dont Mme G. [une adjointe de Tron] (...) «Je me sens prise au piège, elle dégrafe mon chemisier, me fait un point au plexus solaire, je suis anesthésiée, puis il me prend la main pour que je touche Mme G. à la poitrine, tandis qu’il...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

Tron : les mots pour le dire

chronique publié(e) le 13/12/2017 chez les matinautes Article temporairement gratuit

Quelle étrange conclusion, celle de l'avant-papier de Pascale Robert-Diard, chroniqueuse judiciaire du Monde, rédigé avant l'ouverture du procès d'Assises de Georges Tron, le maire ex-ministre adepte de la réflexologie plantaire (rappel du début de l'affaire ici). "Il n’est qu’une ...

nouveau media

Visé par une plainte pour agression sexuelle, Frédéric Haziza suspendu de l'antenne de LCP

Le parquet de Paris ouvre une enquête préliminaire

observatoire publié(e) le 21/11/2017 par Capucine Truong

Il a fallu une journée à LCP pour "suspendre" Frédéric Haziza, mis en cause par une enquête de Buzzfeed France, révélant qu'il est accusé d'agression sexuelle par une de ses collègues journalistes, qui a porté plainte. Une journée, et l'intervention de la Société des Journalistes (SDJ) ...

nouveau media

Les journalistes de LCP demandent le retrait de F. Haziza, visé par une plainte pour agression sexuelle

suivi publié(e) le 21/11/2017 par la rédaction

Frédéric Haziza, présentateur vedette de LCP, accusé d'agression sexuelle. Selon la journaliste qui a porté plainte, il lui aurait pincé les fesses en 2014, faits qualifiés d'agression sexuelle par la loi française. La direction lui aurait alors adressé un avertissement, insuffisant pour ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Weinstein : Seydoux et le Guardian dans l'emballement

Un film magnifique? Désolé, pour moi, c'est irregardable, précisément à cause du male gaze incroyablement grossier de la Vie ...

Par André Gunthert
le 12/10/2017

Baupin : la photo de trop

Mais y'a aucune omerta , juste vous les journaleux qui participez à la marche du monde comme les politiques, ne voulez pas ...

Par evemarie
le 09/05/2016

"L'urgence des médias n'est pas notre urgence"

Je n'ai pas vu le deuxième acte car il n'était pas disponible en ligne au moment où j'ai voulu regarder l'émission. Je ...

Par Bruanne
le 18/06/2011
Tous les forums >