Le moteur de recherche hégémonique prospère-t-il au détriment des producteurs de contenus qu'il indexe ? Ou permet-il au contraire à la presse une plus grande visibilité sur le web ?

Publié le 31/10/2012  Alimenté le 01/11/2017
Logo Google de%u0301tourne%u0301
observatoire du par

Polémique sino-américaine sur la liberté d'Internet

Le gouvernement US accuse les Chinois de pirater Google

Mots-clés : Chine, google, Internet

De nombreux médias mondiaux titraient, samedi 23 janvier, sur la "cyberguerre" entre la Chine et les Etats-Unis.Tout a commencé le 12 janvier lorsque Google s'est plaint du piratage par des "hackers" non identifiés, des comptes gmail d'un certain nombre de dissidents chinois, et de journalistes occidentaux qui étaient en contact avec eux. Ces actes, attribués (sans preuves) à des services du gouvernement chinois, pourraient, selon Google, l'amener à cesser ses activités en Chine. Parallèlement, Google annonçait qu'il refusait désormais de censurer les résultats de la version chinoise de son moteur de recherche. Le gouvernement américain a ensuite pris le relais, se présentant en défenseur de la liberté de communiquer sur Internet, et mettant en accusation la Chine par la voix d'Hillary Clinton, puis d'Obama lui-même. Après avoir été accusée par les défenseurs des droits de l'homme de brader la liberté d'expression au profit du business, Google vient donc de changer radicalement d'attitude vis-à-vis des autorités chinoises et de la censure.




Logo détourné critiquant l'attitude de Google trop favorable aux autorités avant cette crise picto


Samedi soir, l'agence officielle Xin Hua soulignait que la liberté sur Internet est aussi limitée aux Etats -Unis quand il s'agit de terrorisme, de pornographie, de discrimination raciale et d'autres menaces contre la société. Après le 11 Septembre 2001, le Congrès américain a approuvé le Patriot Act qui a permis aux agences de sécurité de surveiller les communications par e-mail et par téléphone au nom de l'anti-terrorisme. Une décision qui avait provoqué beaucoup de polémiques."

"La Chine dit que Clinton détériore les relations en critiquant la censure sur Internet" titre le New York Times samedi 23 janvier, tandis que le Monde daté du dimanche 24 janvier met l'information à la Une : "Les échanges entre les deux capitales rappellent la guerre froide"





Le Monde daté du dimanche 24 janvier


La tension était évoquée par toute la presse internationale samedi 23 janvier (ci-dessous, deux exemples) : "La guerre Google : la Chine accuse les Etats-Unis d'être un impérialiste de l'information" The Independent (Grande Bretagne).

"Internet : Hillary avertit la Chine : non à la censure" titre le quotidien Il Mattino (Italie) avec une photo de Clinton à la une.

 

La veille, vendredi 22 janvier, deux journaux, l'un chinois et l'autre américain, arboraient presque le même titre, même si les articles étaient très différents.

"La Chine invitée à enquêter sur l'affaire...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

Google Docs Bale

Un bug rappelle que Google espionne les Google Docs

observatoire publié(e) le 01/11/2017 par Juliette Gramaglia

Un simple bug qui inquiète. Plusieurs journalistes américains et français ont constaté mardi 31 octobre qu'ils n'avaient plus accès à leurs documents partagés sur Google Docs. Un bug, selon l'entreprise américaine, dû à une modification du code. Une erreur qui a surtout permis de remettre ...

nouveau media

Google et le dissident Barry Lynn

chronique publié(e) le 31/08/2017 chez les matinautes

Bary Lynn est un journaliste américain, spécialisé dans l'économie, et plus particulièrement dans l'étude des monopoles économiques, et de l'impact (négatif) de ces monopoles sur l'économie. Il est à l'origine d'un groupe d'une dizaine de chercheurs baptisé "Open market", qui s'est donné...

nouveau media

Google Maps ne veut pas froisser l'Inde ou la Chine (Le dessous des cartes)

lu publié(e) le 26/12/2016 par la rédaction

Opportuniste, Google ? Dans une interview à Libération, le créateur de l'émission d'Arte, Le dessous des cartes, Jean-Christophe Victor, affirme que Google Maps ment et s'adapte à la vision géographique de chaque pays, pour ne pas froisser la Chine ou l'Inde. Liberation, 26/12/2016 Le ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

"Non, Google n'a pas parlé d'impôts à l'Elysée. J'étais là"

Bien, parlons peu, parlons chiffres : - aides à la presse en France : 1 milliard d'euros selon Fleur Pellerin, destiné à ...

Par AirOne
le 08/02/2013

L'internaute français est-il judéomane ?

Je suis tout à fait d'accord avec vous... Quand j'étais petite à l'école (dans les années 1990) je savais ce qu'était le ...

Par chachoumiaou
le 30/05/2009

L'internaute français est-il judéomane ?

J'ai une hypothèse: à force de promouvoir les discours pro-Israëliens, de censurer les critiques de la politique criminelle ...

Par Niczar
le 29/05/2009
Tous les forums >