Le Progrès social : un nouveau quotidien, né discrètement à la gauche de la gauche

Arrêt sur images

Rencontre avec son rédacteur en chef, Julien Gonthier

Sur le terrain
Réservé à nos abonné.e.s
Le pari est fou : lancer un quotidien, en 2016. Uniquement sur papier, payant, sans publicité. Sans grande expérience de la presse, mais avec l'envie d'en découdre. C'est l'expérience dans laquelle s'est lancé un groupe de militants syndicaux - de la CGT et de Solidaires, pour la plupart. Le Progrès social a publié son numéro 1 le 9 mars, jour de manifestation contre la loi travail. @si est allé rencontrer son rédacteur en chef - également coordinateur national de Solidaires-Industrie -, Julien Gonthier.

L'entretien a été tourné lundi 14 mars 2016, à Paris.
Réalisation : François Rose. Présentation : Justine Brabant.

Cela fait "dix ans qu'il y pense". Julien Gonthier a concrétisé son rêve il y a quelques jours, le 9 mars. Ce jour-là, dans les cortèges des manifestations contre la réforme du droit du travail, des bénévoles ont distribué un quotidien de quatre grandes pages en couleurs. Son nom : Le Progrès social. Son symbole : l'églantine, fleur qui accompagna les mobilisations du mouvement ouvrier avant que Pétain ne la remplace par le muguet à la boutonnière des marcheurs du 1er mai.

Une nais...

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.