"Si on ne peut pas se payer de guerres à un million par jour..."

Arrêt sur images

Libye, Afghanistan, militaires et franc-parler

L'émission
Réservé à nos abonné.e.s
En Libye comme en Afghanistan, la France mène-t-elle une guerre au-dessus de ses moyens, aux objectifs flous ? Si la question a été effleurée cette semaine à l'occasion du vote par le Parlement de la poursuite de la guerre en Libye, on ne peut pas dire que les grands médias brillent par leur pugnacité sur ce sujet. Et pourtant, sur la Libye comme sur l'Afghanistan, la grande muette ne l'est plus tout à fait : de hauts gradés dénoncent l'absence de moyens ou les lacunes de la stratégie .

Comment interpréter ces voix ? C'est la question que nous posons sur ce plateau à Jean Guisnel, journaliste spécialisé Défense au Point, et Jean-Dominique Merchet, qui exerce le même métier à Marianne. Ils sont accompagnés par Vincent Desportes, général de l'armée de terre qui vient de prendre sa retraite après avoir dirigé l'école de Guerre, et qui a mis en doute la stratégie française en Libye, dans une récente interview au Journal du dimanche.

L'émission est présentée par Daniel Schneidermann, préparée par Camille Hamet et Dan Israel,
et réalisée par Dan Israel.

La vidéo dure 1 heure et 6 minutes.


Le fait n'est contesté par personne : la guerre en Libye coûte cher, un million d'euros par jour. Les militaires et les politiques l'admetten...

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.