Policiers ou terroristes : deux points de vue sur les attentats
Post-pop
  • Presentation
    Daniel Schneidermann
  • Deco-Réalisation
    Antoine Streiff
Réservé à nos abonné.e.s

Novembre et Revoir Paris, les deux films sortis sur les écrans cet automne à l'occasion du procès du 13-Novembre, adoptent tous deux le point de vue des victimes, des policiers, et des services d'urgence. Pourtant, sur ce sujet du terrorisme proche-oriental dans les sociétés occidentales, il n'en a pas toujours été ainsi. La bataille d'Alger, par exemple (1965) est traitée du point de vue des poseurs (et poseuses) de bombes du FLN. Que s'est-il passé entre les deux ? Le 11 septembre 2001 ? Ou bien l'entrée en lice de la télé sur ce sujet chaud, avec une série comme Homeland, qui aurait modifié le point de vue ?

Entre les deux, justement, Homeland (2005) et quelques autres séries sont parvenues à établir une sorte d'équilibre entre le point d...

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.